Jour 1 - La résidence Qui Veut Le Programme ? au rendez-vous d'Avignon

  • Avignon
  • A suivre

14-07-2018 par Rédaction

Jour 1. Mardi 17 Juillet 2018. A peu près tous nos résidents sont arrivés. La terrasse est belle et spacieuse. Elle est surtout au calme et ombragée, malgré sa situation géographique particulièrement centrale mais bruyante de la place des Carmes. Avant d'aller voir une première pièce, l'apéritif s'est partagé avec deux invités : François Berreur, directeur de theatre-contemporain.net  et Gildas Leroux, directeur de la Cie des Indes. Il s'est poursuivi en compagnie d'Elisabeth Bouchaud, directrice du Théâtre de la Reine blanche et des Déchargeurs. Retour sur cette première soirée.

Des projections d'archives gratuites, et au frais !

Après un rapide tour de présentation, Gildas Leroux commence à parler de son travail de producteur à la Cie des Indes et de l’importance de la mémoire au théâtre. La Cie des Indes capte depuis 24 ans toutes les pièces du Festival d’Avignon. Elle propose des projections gratuites d’archives des festivals précédents à la Nef des images. L’église des Célestins se transforme alors en lieu ouvert, espace de fraîcheur et de calme au cœur du brouhaha et de la chaleur festivalière. On peut alors assister à l’une des nombreuses projections des archives audiovisuelles du Festival. Des projections « gratuites et au frais » donc. Cette année par exemple, le concert de Gabriel Fauré était retransmis sur grand écran. Un de nos résidents souligne alors l’importance de suivre ces projections en groupe et pas seul. Nous sommes heureux à l'idée que lundi 23, nous y serons aussi. 

Retransmettre une pièce de théâtre à la télévision

Comment se déroule une captation ? Prenons l’exemple de Thyeste, rediffusé cette année sur France Télévision. Comme il s’agit d’une création, Gildas le Roux explique qu'ils ont d’abord hésité à la capter ou non. Après avoir décidé qu'ils en feraient la captation, ils ont suivi avec leur caméra la troupe durant leurs répétitions à Saint Etienne, puis à La Fabrica … Le plus important ? Le travail de coordination entre le réalisateur et le metteur en scène. Le réalisateur doit être au service et à l’écoute du metteur en scène. Il travaille également en étroite collaboration avec le script et le directeur photo. Plusieurs phases sont nécessaires : 

1° Observation de la pièce 
2° Discussion 
3° Captation

Chaque pièce de théâtre est filmée deux fois. Des modifications peuvent être apportées car le cinéma et le théâtre n’ont pas exactement la même vocation. Par exemple, il est difficile de retransmettre des « noirs » à la télévision. C’est pourquoi l’éclairage est presque systématiquement modifié. Pour Thyeste, les lumières ont été accentuées et certaines scènes se déroulant normalement dans le noir ont du être éclairées afin que l’on aperçoive légèrement le visage des acteurs et surtout dans le but de ne pas perdre l’attention des auditeurs. 

Cette pièce va justement être diffusée pendant six mois sur le site de Culture Box, en même temps qu'elle donnera lieu à une tournée importante ; notamment elle se jouera à la Villette en décembre. Peut-être pourrait-on en tirer avec des élèves une exploitation pédagogique du rapport de l'image à la scène et inversement... ?

La question de la transmission 

« Il faut que la mémoire se fasse. » Mais cette mémoire à créer répond à un certain nombre de critères, précise Gildas le Roux. Pour filmer les spectacles du In, la Cie des Indes a l’obligation de fournir une captation d’un format de 3 minutes immédiatement rediffusée sur internet. Toute la difficulté repose sur le fait que ces images de 3 minutes doivent être le reflet de ce qu’a été l’ensemble du spectacle. Validées par Avignon et la compagnie concernée, ces courtes captations sont réalisées à partir d’un enregistrement total de la pièce. Elles sont libres de droits. Ce principe permet de mieux diffuser le spectacle sur tout le territoire français, souligne très justement Claire, une de nos résidentes.

S’ensuit alors une discussion sur l’accès au théâtre pour tous. Des cercles de discussions, de débats et de questions se forment. La pratique théâtrale est-elle liée à la démocratie ? Comment rendre accessible le théâtre à tous les jeunes ? Comment faire pour qu’ils appréhendent une pièce de théâtre avec autant d’engouement qu’un match de foot ? Par la pratique assurément. Mais aussi en les emmenant physiquement au théâtre et en rendant l'appui pédagogique (ou  non) sur le théâtre aussi naturel que n'importe quel medium.

Ne l’oublions pas, aller au théâtre pour la première fois est un rendez-vous à ne pas manquer : il peut changer le cours d’une vie. « Le droit pour moi, c’est la question de la transmission », dixit François Berreur. Et sur le long terme ? Une fois que ces élèves sont allés au théâtre pour la première fois avec leur professeur de français, anglais, physique, techno, histoire ou maths, comment être sûr qu’ils y retourneront après ? 

Certains proposent de leur mettre la main à la pâte en leur faisant par exemple construire des maquettes d'une cage de scène pour comprendre différentes problématiques liées aux arts performatifs. Une autre résidente mentionne Autocard, un logiciel de dessin assisté par ordinateur (DAO) créé en décembre 1982 par Autodesk. Il permet entre autres de mener des projets sur la scénographie. Et un membre de l'équipe de Qui Veut Le Programme ? partage sa pratique interdisciplinaire d'enseigner avec le spectacle vivant. 

Archiver, diffuser, transmettre avec François Berreur 

François Berreur est auteur, comédien, metteur en scène, éditeur, directeur et fondateur du site internet theatre-contemporain.net  et  fondateur avec Jean-Luc Lagarce des éditions Les Solitaires Intempestifs dont il est le directeur littéraire.

Plus précisément, theatre-contemporain.net est un outil de publication sous licence ouverte. C'est une plateforme de ressources mutualisées qui met gratuitement au service de tous (spectateurs, professionnels, enseignants, étudiants…) un ensemble de documents numérisés relatifs à la création et à la diffusion du spectacle vivant (hors musique). Des créateurs entrent en ligne leur propre captation. Consulter un document est assez facile. En effet, les documents numérisés sont classés par saison dans les pages de chaque structure et par spectacle. Un onglet « doc. numérisés » vous indique sur chaque page si des documents numérisés sont disponibles. Et surtout, les données sont mises à jour quotidiennement ! Comme l'indique François Berreur, ce site internet facilite considérablement les échanges. C'est essentiel puisque la ressource a de plus en plus d’intérêt et de moins en moins de valeur.

Le projet du dictionnaire encyclopédique de théâtre de Corvin réactualisé, est également évoqué. "Cela serait tellement pratique de pouvoir télécharger des extraits d'une pièce de théâtre ! " Tourné vers les scolaires et le théâtre contemporain vivant, il permettrait aux auteurs de parler de leur création.

Des Arts et des sciences avec Elisabeth Bouchaud

Passons au dîner. Elisabeth Bouchaud fascine les résidents tant son parcours est unique et complet. Membre du Commissariat à l'énergie atomique et enseignante à l'ESPCI, elle dirige depuis 2015 le Théâtre de la Reine Blanche à Paris. Elle en a fait une véritable scène des arts et des sciences, la programmation pour l'année à venir est extrêmement riche. Plusieurs rendez-vous à ne pas manquer donc ! Des articles de QVLP sur certains spectacles suivront. Elisabeth Bouchaud tiendra d'ailleurs la rubrique "Les sciences sur un plateau" à partir de la rentrée.  A noter également l'intégration du théâtre Les Déchargeurs (restant toutefois fidèle à son engagement à l’égard des écritures d’aujourd’hui et de la poésie !) au Théâtre La Reine Blanche.

L’oeil de l’équipe

Nos prochaines résidences à Avignon... Renseignements en janvier 19 !

QVLP est en Avignon du 10 au 24 Juillet 2018 !
2 place des Carmes
84000 Avignon
Tél : 06 20 28 38 45

Dans la même rubrique...

Théâtre du Soleil : "Leros. Un Exil insulaire chez les Damnés", ou l'urgence poétique face à l'inacceptable

La Compagnie Les Haïm - et son projet "Léros. Un Exil insulaire chez les Damnés"- est lauréate du Concours "Déclics jeunes 2018" de la Fondation de...

17-09-2018 • Sheila Vidal-Louinet
Quoi voir quoi faire avec votre classe ?
Avignon
A suivre

Avignon OFF et au-delà- L'étonnante modernité de "La Guerre des Salamandres" par les Tréteaux de France

Entre science-fiction, combats politiques et machinerie théâtrale, la troupe des Tréteaux de France, guidée par Robin Renucci, traverse l'incroyable roman tchèque de...

13-09-2018 • Sheila Vidal-Louinet et Yaël
Quoi voir quoi faire avec votre classe ?
Avignon

Rentrée 2018 - "Je vole... et le reste je le dirai aux ombres !" De l'homme au monstre, du réel au poétique-magique et philosophique

 Une nouvelle réussite du FOUIC Théâtre. A voir d'urgence, à partir du cycle 4. "Je vole... et le reste je le dirai aux ombres", ou la sublime tentative de...

15-09-2018 • Yaël TAMA
Quoi voir quoi faire avec votre classe ?
Avignon

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et mesurer son audience. En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.