Reprise au Lucernaire, “Le Cercle de Whitechapel” Comédie policière et sociétale !

  • Quoi voir quoi faire avec votre classe ?

16-12-2018 par Brigitte Gornet et Yaël Tama

Une enquête non résolue et palpitante (Jack l'éventreur) revit avec brio sous une plume rythmée et inventive. “Le cercle de Whitechapel” est joué avec dynamisme et singularité par une équipe soudée. À suivre également en tournée, en France et à l’étranger en 2019-2020.

L’oeil

Le Cercle de Whitechapel est une comédie policière, genre très en vogue en Grande Bretagne. Ce spectacle fait penser au Whodunit ou whodunnit contraction de l’expression anglaise «Who has done it ?», c’est-à-dire «qui l’a fait ?», devenu synonyme du roman d'énigme classique du début du xxe siècle, appelé aussi «roman problème ou roman jeu», dont l’objet est la découverte d’un coupable. Les whodunits – quel que soit leur contenu, leur auteur ou leur époque – font fréquemment usage d'une bonne dose d'humour ce qui permet au lecteur d’avoir un regard distancé sur les meurtres perpétrés et de se centrer essentiellement sur l’enquête. Dans la première moitié du XXe siècle, certaines romancières, comme Agatha Christie et Dorothy Sayers, adoptent une vision du statut de la femme qui se rapproche sensiblement des thèses féministes en les insérant avec humour dans le whodunit. De même, le texte dramatique de Julien Lefebvre, lui aussi très humoristique !

La scénographie du Cercle de Whitechapel évoque celle du «théâtre de boulevard» mais pas de trio (mari, femme et amant), ni de ressorts habituels de ce type de théâtre (portes ouvertes et fermées, personnages cachés, quiproquo). Ici, l’humour, l’ironie du texte et du jeu des personnages transforment ce spectacle en un moment de partage jouissif avec le public qui se prend au jeu de cette enquête, qui sait que dans la réalité Jack l’éventreur n’a jamais été appréhendé et qui se demande comment cette enquête policière, qui tourne à la comédie, va se terminer.

Les personnages sont très typés, voire caricaturés : une pipe pour Conan Doyle à qui il ne manque que la loupe, une coiffure d’étudiant romantique et une cape pour l’auteur de Dracula, une tenue stricte mais élégante et un comportement séduisant pour le seul personnage féminin, chirurgien de son état, un costume classique pour George Bernard Shaw et un costume trois pièces très raffiné pour Sire Herbert Greville, homme très influent et qui crée ce cercle dédié à la découverte de l’identité de Jack l’éventreur.

Nous écoutons ces personnages émettre des hypothèses, les confronter aux preuves, aux faits, nous essayons avec eux de cerner les motivations et la personnalité de ce monstre, nous nous disons qu’aujourd’hui les tests ADN seraient d’une grande aide ! Ce spectacle rappelle bien sûr les romans de Conan Doyle, le personnage d’enquêteur d’Hercule Poirot et les romans d’Agatha Christie. L’intérêt du texte et de la mise en scène de ce spectacle réside aussi dans la description de la société victorienne très pudibonde.

Nous assistons à des échanges, des comportements typiques des hommes et des femmes de cette époque. La place de la femme, incarnée ici par le personnage de Mary est illustrée finement et de manière très juste par les dialogues des personnages et par la mise en scène qui fait que le personnage féminin joue habilement avec ces quatre hommes sûrs de leur place et de leur pouvoir. L’écriture de Julien Lefèvre est justement rythmée, telle celle de Georges Feydeau. Cet auteur s’étant inspiré de faits et de personnages existants ainsi que des mouvements sociétaux de l’époque, il réussit le tour de force de tenir le public en haleine tout en poussant à la réflexion sur d’importants sujets de société. Ce n’est peut-être pas un hasard s’il a aussi bien connu les bancs de la Sorbonne que ceux d’une école de cinéma ! Riche de cette belle création Julien Lefèvre prépare d’ores et déjà une suite pour ses personnages et son équipe, ainsi qu’une autre pièce inspirée de faits historiques.

L’oeil de l’équipe

Philosophie, EMC, Histoire
Le féminisme, le patriarcat, lutte des classes.

Sciences Physiques, SVT
Histoire des sciences : la découverte de l’ADN, les ondes et les outils d’enregistrement (le phonographe).
Le travail expérimental en science et dans la recherche en général: : hypothèses et vérification de la validité ou non des hypothèses.

Français
Les mécanismes de la comédie, le roman policier, l’écriture d’après des faits réels de l’article de journal au roman. Par exemple L’adversaire d’Emmanuel Carrère qui s’inspire de l’histoire vraie de Jean-Claude Romand qui a tué en 1993 sa femme, ses enfants et ses parents puis a tenté en vain de se tuer lui-même ou Madame Bovary de Flaubert même si ce n’est pas un roman policier.
L’écriture liée à l’occulte, l’écriture automatique ou sous influence. Par exemple Connaissance par les gouffres d’Henri Michaux, Le Livre des Tables. Les séances spirites de Jersey, de Victor Hugo qui cherchait à entrer en contact avec sa fille Léopoldine morte noyée.
Le travail sur les registres : comique versus tragique et pathétique. Humour versus ironie.

Théâtre
Le jeu de l'acteur / la construction du personnage/ le travail sur les costumes.

A suivre un entretien avec l'un des acteur de la pièce : Jérôme Paquatte.

***

LE CERCLE DE WHITECHAPEL

Une comédie policière de Julien Lefebvre
Mise en scène Jean-Laurent Silvi
Avec Stéphanie Bassibey,  Pierre-Arnaud Juin, Ludovic Laroche, Jérôme Paquatte,Nicolas Saint-Georges
Production Le Renard Argenté, Pascal Legros Productions
Communication Jessica Biard
Diffusion Ludovic Laroche
 

Renseignements  ici
Du 4 Décembre Au 10 Février - Paris Lucernaire
Jeudi 14 Février - Garches
Vendredi 15 Février - Livry Gargan
Dimanche 17 Février - Cap D’agde
Mercredi 20 Février - Puteaux
Vendredi 22 Février - Saint Maurice
Samedi 23 Février - Berne
Jeudi 28 Février - Romorantin
Samedi 2 Mars - Laon
Dimanche 3 Mars - Reims
Mardi 5 Mars - Lens
Vendredi 8 Mars - Chateaurenard
Dimanche 10 Mars - Cannes
Mardi 12 Mars - Le Bourget Du Lac
Jeudi 14 Mars - Yverdon
Vendredi 15 Mars - Yverdon
Samedi 16 Mars - Fribourg
Mardi 19 Mars - Montigny Le Bretonneux
Vendredi 22 Mars - Asnieres
Samedi 23 Mars - Clichy
Mercredi 27 Mars - Montceau Les Mines
Vendredi 29 Mars - Saint Louis
Samedi 30 Mars - Sens
Dimanche 31 Mars - Sainte Genvieve Des Bois
Lundi 1 Avril - Rueil Malmaison
Mardi 2 Avril - Le Mee Sur Seine
Vendredi 5 Avril - Saint Gaudens
Samedi 6 Avril - Leguevin
Jeudi 11 Avril - Rueil Malmaison
Mercredi 17 Avril - Sevres
Mercredi 24 Avril - Le Grand Quevilly
Jeudi 25 Avril - Saint Quentin
Vendredi 26 Avril - Cambrai
Samedi 27 Avril - Saint Amand Les Eaux
Dimanche 28 Avril - Douai
Mardi 7 Mai - Rousset
Samedi 11 Mai - Ossau
Lundi 13 Mai - Biarritz
Jeudi 16 Mai - Saint Etienne
Vendredi 17 Mai - Les Herbiers
Mardi 21 Mai - Chartres
Jeudi 23 Mai - Issy Les Moulineaux
Vendredi 24 Mai - La Chatre
Samedi 25 Mai - Corbeil Essonne
Mercredi 5 Juin - Le Chesnay
Vendredi 7 Juin - Le Plessis Trevise

Dans la même rubrique...

"Orphée et Eurydice", à l'Opéra Comique et en captation sur ARTE

A l'occasion de la création d'"Orphée et Eurydice" à l'Opéra Comique, Raphaël Pichon, à la direction musicale, et Aurélien Bory à...

30-10-2018 • Marie-Madeleine Rey
Opéra pour tous
Quoi voir quoi faire avec votre classe ?

" Paradoxal " au Théâtre de Belleville : un thriller entre rêves et réalité

Une des dernières créations - haletante - de Marien Tillet en novembre au Théâtre de Belleville, pour explorer avec les lycéens les frontières du réel et...

6-11-2018 • Yaël Tama et Sheila Vidal-Louinet
Quoi voir quoi faire avec votre classe ?

P.A.F. de Paris : le 28 novembre 2018, première rencontre "Théâtre et Histoire"

Dans le cadre du plan académique de formation de l'Académie de Paris 2018-2019, ne manquez pas le premier des trois rendez-vous de ce cycle singulier et riche, "Théâtre...

26-10-2018 • Rédaction
Quoi voir quoi faire avec votre classe ?

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et mesurer son audience. En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.