Théâtre du Soleil : "Leros. Un Exil insulaire chez les Damnés", ou l'urgence poétique face à l'inacceptable

  • Quoi voir quoi faire avec votre classe ?
  • Avignon
  • A suivre

17-09-2018 par Sheila Vidal-Louinet

La Compagnie Les Haïm - et son projet "Léros. Un Exil insulaire chez les Damnés"- est lauréate du Concours "Déclics jeunes 2018" de la Fondation de France. Et pour cause... le projet est fort, sensible (mais pas larmoyant!) et particulièrement actuel. Cette aventure théâtrale est une tentative de témoignage poétique et politique née de la rencontre avec les réfugiés yezidis irakiens. Dirigée par une jeune metteuse en scène, Miléna Kartowski-Aïach, la Cie participe le 20 septembre au festival international “Récits et mises en jeu des histoires vécues” où elle y présentera, une étape de sa création au Théâtre du Soleil. Cela fait suite à deux temps forts, l'un au Théâtre Gérard Philipe l'hiver dernier, l'autre à Avignon cet été. 

"C’est l’histoire de LEROS, l’île grecque des damnés, où des générations d’Hommes ont été enfermés, et ont puissamment rêvé leur liberté face à la mer. C’est l’histoire de notre temps où des milliers d’êtres menacés s’abîment en Méditerranée sans que nos vies en soient ébranlées. C’est l’histoire de quelques familles yezidis irakiennes, rescapées du génocide perpétré par Daech, enfermées sur l’île et qui filent des bracelets sacrés rouges et blancs tout en s’accrochant à l’espoir d’une odyssée future. Ils ont dû fuir leurs villages en Irak, ils sont rescapés d’un génocide et ils risquent leur vie pour atteindre les côtes grecques. D’un passeur à l’autre, ils échouent sur l’île de LEROS, où le hotspot côtoie l’ancien hôpital psychiatrique.

Enfermés sur l’île des damnés, à quelques mètres des vieux patients muets, ils espèrent encore que la route reprendra demain. Mais ils n’ont que l’attente pour écho. Devant le palais fasciste italien abandonné, afin d’échapper aux regards de l’armée grecque, les enfants yezidis chantent Bella Ciao, la liberté, sans savoir qu’ils s’inscrivent dans une longue histoire de résistance insulaire. Alors que l’extrême droite s’en prend physiquement aux réfugiés, les plus jeunes apprennent l’anglais dans le camp pendant que les grands frères imaginent leur échappée. Est-il possible de raconter ? Est-il encore temps de traverser cette histoire au théâtre ? Sommes-nous légitimes ?"

Leros. Un exil insulaire

Jeudi 20 septembre 2018, 20h. 

Réservations par mail : arta@artacartoucherie.com ou au 01 43 98 61

De et par : Miléna Kartowski-Aïach. 

Avec : Çiya Alhamad, Juliette Kempf, Charlène Lecoq, Yaël Tama.

Scénographie : Carolina E.Santo.

Vidéo : Célidja Pornon. 

Compagnie Les Haïm

La page Facebook
compagnieleshaim@gmail.com

Dans la même rubrique...

"Orphée et Eurydice", à l'Opéra Comique et en captation sur ARTE

A l'occasion de la création d'"Orphée et Eurydice" à l'Opéra Comique, Raphaël Pichon, à la direction musicale, et Aurélien Bory à...

30-10-2018 • Marie-Madeleine Rey
Opéra pour tous
Quoi voir quoi faire avec votre classe ?

" Paradoxal " au Théâtre de Belleville : un thriller entre rêves et réalité

Une des dernières créations - haletante - de Marien Tillet en novembre au Théâtre de Belleville, pour explorer avec les lycéens les frontières du réel et...

6-11-2018 • Yaël Tama et Sheila Vidal-Louinet
Quoi voir quoi faire avec votre classe ?

P.A.F. de Paris : le 28 novembre 2018, première rencontre "Théâtre et Histoire"

Dans le cadre du plan académique de formation de l'Académie de Paris 2018-2019, ne manquez pas le premier des trois rendez-vous de ce cycle singulier et riche, "Théâtre...

26-10-2018 • Rédaction
Quoi voir quoi faire avec votre classe ?

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et mesurer son audience. En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.