Représentations

formation PAF Poitiers

Stage PAF au Monfort

Comment utiliser la réalité virtuelle à des fins pédagogiques?

2 h
  • Cycle 3
  • Cycle 4
  • Première-Fr
  • Terminale-Fr
  • Seconde Pro-Fr
  • Chimie
  • Physique-chimie
  • Sciences et technologie

Et si on visitait les coulisses d'un théâtre avec les professeurs de physique-chimie, d'éducation musicale, de sciences et technologie, de mathématiques, d'histoire, de langues... et bien entendu de français ? 

Qui Veut Le Programme ? propose aux enseignants une formation académique "Réalité virtuelle et spectacle vivant". Nous pouvons également intervenir dans votre établissement (durant une journée pédagogique par exemple) pour une prise en main de cette technique et de ses exploitations pédagogiques. 

Descriptif de la formation :

Il s'agit de faire du numérique et de la réalité virtuelle le lieu d'une interdisciplinarité forte, active et collaborative, à partir du spectacle vivant, et de permettre à toutes les disciplines, scientifiques, littéraires et techniques, de construire des séquences transversales, susceptibles d'alimenter les projets interdisciplinaires et les différents parcours, notamment le Parcours artistique et culturel et le Parcours avenir (s’appuyant notamment sur Folios), de proposer des pistes pour fédérer les disciplines et de mettre en projet les élèves à partir de supports culturels et innovants tels que la réalité virtuelle. Ce sera le champ d’une interdisciplinarité active et collaborative, où le numérique intervient de façon quasi naturelle, tout en initiant au partage collaboratif via m@gistère.

Représentations

formation PAF Poitiers

Stage PAF au Monfort

L’oeil de l’équipe

Nous pouvons mettre à votre disposition de la ressource pédagogique vous permettant d'exploiter dans plusieurs disciplines, le support de la réalité virtuelle, ainsi qu'un tutoriel de construction de masques. 

Repères pour les élèves

Vous souhaitez mener un atelier de réalité virtuelle avec vos élèves ? 

Il n'est pas toujours simple de placer ses élèves en projet. D'autant si vous faites le pari d'un projet interdisciplinaire. Mais le théâtre et le numérique peuvent nous faciliter la tâche. 

Avec la manipulation de la réalité virtuelle et à l'aide d'une caméra 360°, Qui Veut Le Programme ? propose d'allier manipulation de l'image et à la construction d'un dispositif de visionnage de réalité virtuelle et de visite d'un théâtre. 


 

Plan (Google VR) d'un masque de réalité virtuelle à assembler. 

Autour de la pièce : les activités

QVLP propose une expérience à la fois immersive et simple, pédagogique et peu coûteuse, d’expérimentation de la réalité virtuelle, à tous les élèves depuis le cycle 3 jusqu’à la terminale, en passant par ceux des lycées professionnels et techniques.

Cette expérience se découpe en 5 étapes et constituent 3 ateliers d’une heure trente à deux heures chacun, en présence des élèves et des enseignants :

Au préalable, mise à disposition de ressources pédagogiques interdisciplinaires scientifiques et littéraires aux enseignants étudiant les différents axes pédagogiques possibles à partir d’une visite des coulisses d’un théâtre, de sa technique et des usages qui en sont faits.

Ces ressources concerneront les professeurs de sciences physique, mathématiques, technologie, français, et Arts plastiques.

ATELIER 1 : Fabrication de masques de réalité virtuelle avec des boites à pizza et des lentilles bi-convexes.

Cet atelier pourra se dérouler physiquement dans trois endroits possibles : dans les locaux d'un théâtre, dans une salle de classe, dans un Fab Lab.

ATELIER 2 : Visite technique des coulisses d'un théâtre en présence d’un ou plusieurs professeurs participants, de leur groupe d'élèves et d’un technicien du théâtre. Axes possibles que les élèves pourraient étudier : Lumières, sons, matériaux, architectures, perspectives etc… Ils seraient également accompagnés d’une caméra 360° fournie par QVLP.

ATELIER 3 : Montage avec un logiciel Open Source des images prises en 360° et à l’aide de tablettes fournies par l’association si l'établissement n'en a pas. Les vidéos fabriquées par les élèves sont ensuite exportées sur un site, un réseau social créé à cette intention, ou une chaîne youtube, en prenant bien garde des droits à l'image et en rappelant la règlementation aux jeunes à ce sujet.

Axe important qui permet aussi de faire des liens avec le harcèlement scolaire et la manière dont les jeunes utilisent l'image, notamment sur les réseaux sociaux. 

Notre dossier à consulter ICI

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et mesurer son audience. En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.