Représentations

Dans votre établissement

  • 12/11/2018 au 10/06/2019
  • QVLP dans votre établissement - 40 Rue de Gergovie, 75014 75 - Paris, France (FR)
  • Voir les disponibilités

Le Palace de Cruisery

Mary Prince, Souria Adèle

1h10
  • Cycle 4
  • Seconde-Fr
  • Terminale-Fr
  • Français
  • Histoire
  • E.M.C.
  • Arts plastiques
  • Parcours citoyen
  • Français
  • Histoire
  • E.M.C.
  • Parcours citoyen
  • Français
  • Physique-chimie
  • E.M.C.
  • Français
  • Histoire
  • Français
  • Français
  • Toutes disciplines

Dans ce seul en scène, c'est l'un des seuls témoignages (vibrant!) d'une esclave antillaise.
(Spectacle en tournée et se jouant hors les murs, dans les établissements scolaires)

Premier témoignage d’une esclave sur sa condition, écrit en 1831 avant l’abolition de l’esclavage dans les colonies britanniques, Mary Prince raconte avec pudeur et retenue son incroyable odyssée.
Seule en scène, la comédienne Souria Adèle s’imprègne de ce texte à l’état brut dans une mise en scène épurée qui met en valeur la puissance de ce témoignage.
Son jeu est au plus proche d’un réalisme qui campe le personnage de Mary Prince. Elle garde une dignité dans ses propos et son attitude. Elle raconte juste. Souria Adèle incarne les mots qu’elle dit sans rancœur et sans rancune. La parole de Mary Prince est d’une intensité dramatique poignante parce que factuelle et sans pathétisme.

Née aux Bermudes, vendue à l’âge de douze ans, Marie Prince est ballottée de maître en maître, d’île en île, jusqu’à Antigua. Puis elle suit son dernier propriétaire en Angleterre où elle demande son affranchissement.
Restituant son parcours et son combat, Mary Prince va dépeindre avec humanité la réalité, ou plutôt les différentes réalités de la vie des esclaves : le quotidien d’une esclave de maison, d’une esclave dans une saline ou encore des esclaves dans les champs.
Elle nous fera ressentir l’enfer de vivre sous le joug de maîtres tout-puissants, qui ont tous les droits et peuvent donc, au gré de leurs caprices, battre, tuer, abuser, torturer…
Arrivée esclave, Mary Prince est devenue immédiatement libre en Angleterre puisque l’esclavage n’existait pas dans le Royaume-Uni. Mais elle devra encore se battre pour retrouver son mari aux Antilles sans retourner à sa condition d’esclave, l’esclavage ayant toujours cours dans les colonies.
Dans le contexte de l’époque, Daniel Maragnès dans l’édition La Véritable Histoire de Mary Prince chez Albin Michel, souligne l’audace de cette prise de parole qui va bien au-delà d’un simple texte autobiographique.
En effet, ce témoignage présente un intérêt exceptionnel tant du point de vue politique qu’historique : politique, car le XIXe siècle voit aboutir la lutte pour la suppression de l’esclavage ; historique, parce qu’il nous oblige à entendre une voix que l’on condamnait au silence.
La bouleversante histoire de Mary Prince nous permet de rappeler que l’esclavage n'est devenu en France un crime contre l’humanité qu'en 2001 !
(Propos recueillis sur le site de la Compagnie Man Lala)

Représentations

Dans votre établissement

  • 12/11/2018 au 10/06/2019
  • QVLP dans votre établissement - 40 Rue de Gergovie, 75014 75 - Paris, France (FR)
  • Voir les disponibilités

Le Palace de Cruisery

L’oeil de l’équipe

Du fait de son propos poignant (esclavage et liberté), et de la simplicité avec laquelle l’histoire est racontée, le personnage nous émeut aux larmes. Sans apitoiement néanmoins, le texte comme le jeu, sont d’une pudeur extrême. Souria Adèle et son metteur en scène Alex Descas font le choix d’une scénographie extrêmement sobre et d’une mise en scène à l’allure simple, puisque la comédienne est face public et absolument immobile pendant 1h10. Toute l’émotion passe donc dans la voix rauque et si particulière de la comédienne, l’expression du visage et le costume Empire imposant.
Ce témoignage sera une illustration parfaite de ce qu’est la liberté et comme point d’appui à un travail sur les Lumières en 4e.
Par ailleurs, la question de la scénographie pouvant déconcerter les élèves, il sera donc utile de montrer la recherche que cela a demandé, malgré la simplicité apparente, et la difficulté que représente pour la comédienne le fait de rester absolument immobile. Pour cela, il sera intéressant de convoquer les sciences, et notamment la Physique, qui permettra d’étudier les systèmes d’éclairage d’un spectacle et la manière dont l’immobilité de la comédienne et sa mise en lumière participent donc à l’économie dramatique du spectacle.

Repères pour les élèves

[Attention ! D'une façon générale, ne donnez pas de liens vidéos Youtube à vos élèves. Préférez plutôt récupérer vos vidéos sur un support tel que "Padlet" par exemple pour les passer en classe]

Le récit de Mary Prince a d’abord été publié en 1831, sous le titre de The History of Mary Prince. A West Indian Slave Narative.
En France, il a été traduit chez Albin Michel, mais le livre est actuellement indisponible. En revanche, la comédienne elle-même a effectué la traduction du texte original. Une publication est en cours. En attendant, pour une exploitation pédagogique en classe, des extraits sont mis à la disposition des professeurs et des élèves sur demande : info@quiveutleprogramme.fr.
 
Le succès de Mary Prince remporté auprès d'élèves de l'académie de Paris.

La traite négrière en quelques dates

“Au-delà d’un simple récit autobiographique, l’histoire de Mary Prince nous transporte à la découverte historique,
politique, culturelle et humaine donc sensible, à travers l’expérience directe d’une esclave antillaise et constitue un
témoignage de première main. Souria Adèle met tout son talent au service de cette œuvre. Elle y ajoute son ardeur.”
Christiane TAUBIRA, auteure de la loi du 21 mai 2001 reconnaissant la traite et l’esclavage en tant que
crime contre l’humanité. 10 avril 2012.


“Faire entendre la voix des personnes mises en esclavage, faire connaître leur parcours de vie, est un défi qui permet
de mieux comprendre l’horreur et la perversité de la domination absolue. C’est pour cela que le Comité National
pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage félicite Souria Adèle pour sa mise en scène du texte de Mary Prince.”
Myriam COTTIAS, Présidente du Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage. 18 décembre
2013.


“Ce projet permettra aux jeunes et au grand public de se plonger dans la vie de cette femme d’exception, qui par
l’authenticité de son témoignage nous donne à mieux comprendre le courage, la résistance et la résilience des
millions d’hommes et de femmes réduits à l’esclavage par la violence et l’inhumanité.”
Ali MOUSSA-IYE, écrivain et docteur en sciences politiques, chef de la Section du dialogue interculturel à
l’Unesco. 12 novembre 2012.


“Mary Prince, par le talent de Souria Adèle, nous plonge dans la réalité si souvent oubliée de l’esclavage. Puisse ce
puissant spectacle ouvrir le cœur de ceux qui le découvrent. Ces drames du passé trouvent encore écho au XXIème
siècle dans la vie des plus vulnérables et des plus misérables, pris au piège des formes contemporaines d’esclavage
partout autour du monde dans une indifférence générale.”
Sylvie O’DY, présidente du Comité contre l’esclavage moderne. 3 février 2015

Le spectacle est labellisé par le CNMHE (Comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage) et par
l’Unesco dans le cadre du projet “ La Route de l’esclave ”.

Candide ou l’optimiste (1759), épisode du nègre de Surinam.
"De l’esclavage des nègres" in L’esprit des lois (1748) de Montesquieu.
Tamango, nouvelle de Mérimée, écrite en 1829.
Chasseur d’esclaves, Bertrand Solet (littérature de jeunesse).
Les enfants de la colline sacrée, Monique Agenor (littérature de jeunesse).
Femme nue, femme noire in Œuvres Poétiques, Léopold Segar Senghor.
La Saison de l’ombre de Leonora Miano (lecture pour enseignants).
Lettre de Victor Hugo contre l'escalvage.

Autant en emporte le vent (Gone with the Wind) film américain de Victor Fleming, réalisé en 1939, adapté du roman éponyme de Margaret Mitchell paru en 1936.

Lincoln, film de Steven Spielberg (2012), avec Daniel Day-Lewis.

Culture Box : Présentation de l’exposition Lilian Thuram au musée du quai Branly Exhibitions, l’invention du sauvage.

France TV éducation : ressources sur l'esclavage.

Photos publicitaires :
Oncle Ben
Banania

Autour de la pièce : les activités

Outre les supports pédagogiques et les idées de productions interdisciplinaires que propose QVLP, voici ce que nous avons repéré et qui pourrait compléter le parcours des élèves dans le cadre d'un PEAC :

DEBAT : à l’issue des représentations destinées à un public scolaire, la Compagnie Man Lala, en partenariat avec le CIRESC (Centre International de Recherche sur les Esclavages), pourra organiser un débat qui sera animé par la comédienne et un historien. Le débat s’articule autour de 2 grands axes (interactif en échange avec le public) :
– A partir de ce témoignage nous parlerons de la vie quotidienne d’une esclave     
– A partir des réactions du public, nous les sensibiliserons à cette période de la traite négrière.
Une fiche pédagogique sera donnée aux enseignants qui le souhaitent en amont de la représentation,
pour préparer les élèves au spectacle et à la question de l’esclavage. Organisez un débat.

DEPLACEMENT : la comédienne se déplace dans les établissements sur demande et dans la mesure du
possible.

FORUM DE DISCUSSION : avec la comédienne et inter-établissements via Qui Veut Le Programme ? Voir les
modalités (Lien actif prochainement).

WEB RADIO : devenir un critique en herbe et participer à la préparation d’un travail en radio dans l’objectif
de faire participer les élèves à une web radio. Voir les modalités (lien actif prochainement).

ATELIERS/RENCONTRES : Le théâtre de Saint-Maur-des-Fossés où se joue le spectacle propose des ateliers/rencontres avec la
comédienne consultez le site du théâtre.


UN CONCOURS : la flamme de l'égalité.

Projet sur l'esclavage avec cinq classes de seconde dans un lycée à Bascan, dans le 78.

Lien vers le site du Petit Colossal Théâtre avec qui vous pouvez envisager des projets théâtre avec votre classe.

Lien vers un exemple de débat filmé sur l'esclavage et réalisé par le Petit Colossal Théâtre



Des idées ? Des demandes ? Des envies ? Des questions ? Contactez-nous !

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et mesurer son audience. En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.