Représentations

Zaï... au Monfort

Zaï... au Monfort

Zaï... à Bédarieux

Zaï Zaï Zaï Zaï, d'après la BD de Fabcaro, Cie Théâtre de l'Argument, de Paul Moulin

50 min
  • Cycle 4
  • Troisième-Fr
  • Seconde-Fr
  • Première-Fr
  • Terminale-Fr
  • Lycée général et technologique
  • Lycée professionnel
  • Français
  • Histoire
  • Géographie
  • E.M.C.
  • S.E.S.

Fiction radiophonique à géométrie variable, polyphonique, adaptée de la BD éponyme de FABCARO 

Fabrice est à la caisse d’un supermarché lorsque la caissière lui demande s’il a la carte du magasin, il a beau fouiller ses poches, il ne la trouve pas. Arrgh, il se souvient : il a changé de vêtements et sa carte se trouve dans son autre pantalon. La caissière appelle la sécurité. Fabrice prend la fuite. En quelques heures, il devient l’ennemi public numéro un, son cas divise la société. Ne pourrait-on pas laisser sa chance a quelqu'un qui, s'il dit vrai, a en effet laissé sa carte dans son autre pantalon ?

"Nous donnons au spectacle la forme d’une fiction radiophonique en public. C’est un dispositif avant tout sonore qui fait travailler l’imaginaire du spectateur en suggérant des décors, des intérieurs, des extérieurs, des accidents de voitures ou des chorales de gospel et nous permet d’être aussi libre qu’un dessinateur.

De façon réaliste et légère, en s’inspirant des traits minimalistes de Fabcaro dans lequel les postures comptent plus que les visages et les détails, nous racontons l’histoire de la fuite de Fabrice. Il s’agit d’ une partition d’une grande adaptabilité. Une fiction radiophonique en public à géométrie variable, tout simplement.

Ce projet amplifie notre recherche théâtrale à l’endroit du son, de l’expérimentation sonore et de sa représentation. Les codes de l’enregistrement d’une fiction radiophonique en direct et en public, sont très différents d’une simple amplification sonore dans une représentation théâtrale. Il s’agit d’engager les comédiens dans un aller-retour permanent entre incarnation et désincarnation, d’une mise en jeu « à vue » des artifices de la captation sonore, type bruitage ou accompagnement musical. De rendre le plus fidèlement possible les deux dimensions du dessin de Fabcaro.

Nous souhaitons exacerber la tension de jeu, la concentration, l’engagement des comédiens, et traduire ainsi, avec legèreté, l’humour de « Zaï Zaï Zaï Zaï »". 

Représentations

Zaï... au Monfort

Zaï... au Monfort

Zaï... à Bédarieux

L’oeil de l’équipe

« Non si paga, non si paga ! » (On ne paie pas ! On ne paie pas !) écrivait le dramaturge italien Dario Fo, en 1973, dans sa pièce de théâtre éponyme. Dans cette comédie des années 1970, des ouvriers dont le pouvoir d’achat n’augmente plus décident de dévaliser un supermarché afin de dénoncer l’univers du consumérisme et le développement des supermarchés sur le modèle américain. La fin des « Trente Glorieuses » (J. Fourastié) laisse place à l’expression de critiques fortes contre le libéralisme économique et les dérégulations financières, deux logiques portées par le développement des grandes enseignes.

Cette brique pédagogique, construite sur l’interdisciplinarité (histoire, géographie, français, sciences économiques et sociales) permet de travailler l’approche polyphonique du spectacle « Zaï Zaï Zaï », adapté de la bande dessinée éponyme de Fabcaro, en permettant aux élèves d’écrire à leur tour la fuite d’un personnage confronté à la dure « loi du supermarché », à travers plusieurs points de vue. La restitution consistera à présenter une narration polyphonique pour suivre le narrateur-personnage dans sa cavale, tout en décrivant l’univers de la société de consommation étudié en amont. Le supermarché est alors étudié comme un lieu de vie incontournable des sociétés modernes, mais également le lieu d’un contrôle social de l’individu en sociologie.

Nous pensons aussi à cette problématique propre au très beau livre d’Annie Ernaux Regarde les lumières mon amour (2014) écrit à partir de ses idées à l’hypermarché de Cergy. Les élèves pourront donc réaliser un texte à plusieurs voix pour créer, à leur tour, l’histoire d’un personnage pris dans la « loi du supermarché », sous le regard d’autres personnages.

Briques pédagogiques

Repères pour les élèves

Mise en garde : SORTIR N’EST PAS JOUER !
L’espace du théâtre n’est pas une seconde cour de récréation. L’œil, l’oreille, la sensibilité des élèves doivent donc être préparés à recevoir un contenu extra-scolaire différent qui fera appel à leurs émotions, leur vécu peut-être, qui bousculera  leurs représentations…
Cette fiche ressources vous est proposée pour nourrir la réflexion, arriver à mieux contextualiser l’œuvre et apporter un panel d’activités complémentaires.
 
Notre démarche pédagogique repose sur des principes et des valeurs semblables d’un spectacle à l’autre. C’est pourquoi nous vous invitons à vous référer aux informations ci-dessous qui structurent nos propositions :

  1. « On ne nait pas spectateur, on le devient ! » : sur cette fiche ressources et dans chaque brique pédagogique (voir supports) vous est proposé de consulter la charte nationale de l’école du spectateur de l’Anrat, qui aidera l’élève à devenir un spectateur averti. Des idées de séances préparatoires au spectacle sont également disponibles dans les briques.

  2. Les références aux programmes sont précisées dans chaque brique pédagogique (voir supports : liens vers Eduscol principalement) : elles sont en effet conçues dans le strict respect des programmes publiés au BO et de leur mise en application (socle commun, nouveau Brevet des collèges, EMI, validation des quatre parcours, etc.). Un oubli, une erreur ? Merci de nous l'indiquer en précisant le nom du spectacle et le titre de la brique.

Enfin, notre équipe est bien sûr à votre écoute pour répondre à vos interrogations et commentaires mais aussi accompagner vos projets grâce à notre réseau de partenaires. N’hésitez donc pas à nous contacter : info@quiveutleprogramme.fr. La réussite de notre démarche dépend aussi de votre collaboration !

A consulter, les incontournables :
Education nationale : Charte pour l'éducation artistique et culturelle
Eduscol : Collège - Lycée -  Parcours éducatifs
Anrat : La charte de l'école du spectateur

Des livres à consulter pour construire un corpus littéraire sur le supermarché en français :

Fabcaro, Zaï Zaï Zaï, 6 pieds sous terre, 2016.

Italo Calvino, Marcovaldo, trad. Martin Rueff, Paris, Gallimard, Folio, 2017.

Dario Fo, On ne paie pas ! On ne paie pas !, Paris, L’Arche, 2015 (éd. originale 1974).

Frédéric Beigbeder, 99 francs, Paris, Grasset, 2000.

Michel Houellebecq, La Carte et le Territoire, Paris, Flammarion, 2010.

Laurent Mauvigner, Ce que j’appelle oubli, Paris, Éditions de Minuit, 2011.

Annie Ernaux, Regarde les lumières mon amour, Paris, Seuil, Raconter la vie, 2014.

Sur le spectacle :

http://www.lemonfort.fr/programmation/zai-zai-zai-zai

Interview de Fabcaro, Sauremps, 2016 : https://youtu.be/P78c3atrl_g 

Pour préparer les activités :

Définition INSEE, « supermarché » : https://www.insee.fr/fr/metadonnees/definition/c1449 

INSEE : https://www.insee.fr/fr/statistiques/1281004

Ressources « Jalons INA » sur le développement de la société de consommation :   https://www.ina.fr/video/I12248851 

Ressources audiovisuelles :

Jan Kounen, 99 francs, 2007.

Stéphane Brizé, La loi du marché, 2015.

Sébastien Betbeder, 2 automnes, 3 hivers, 2013 – Extrait en ligne : https://www.youtube.com/watch?v=Y1-JkC0dyFU 

Arte, émission « Blow Up : le supermarché au cinéma » (2016) : https://www.youtube.com/watch?v=If80jGu5dio

Sur le ballet « Ce que j’appelle oubli » d’Angelin Preljocaj (2012) : https://culturebox.francetvinfo.fr/danse/biennale-de-la-danse-de-lyon-2012/ce-que-j-appelle-oubli-preljocaj-adapte-un-fait-divers-en-choregraphie-115961 (courte captation pour accompagner le travail sur le texte)

Œuvres artistiques complémentaires :

Autour de la pièce : les activités

Voir sur le site de la Cie de l'Argument, toutes les activités proposées : 

http://www.largument.org/new-page/

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et mesurer son audience. En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.